Politique

​​

​Les communes luxembourgeoises sont antérieures à la naissance même de l’Etat luxembourgeois qui existe, dans sa forme actuelle, depuis le Traité de Londres du 19 avril 1839. Actuellement, le Grand-Duché compte 116 communes qui forment trois districts, dont les chefs-lieux sont établis à Luxembourg, Diekirch et Grevenmacher :

  • le district de Luxembourg regroupe les cantons de Capellen, Esch-sur-Alzette, Luxembourg et Mersch ;

  • le district de Diekirch se compose des cantons de Clervaux, Diekirch, Redange, Wiltz et Vianden ;

  • le district de Grevenmacher comprend les cantons d’Echternach, Grevenmacher et Remich.

Pour éviter que les communes puissent porter atteinte aux intérêts fondamentaux de l’Etat, l’article 107 de la Constitution organise un contrôle de la gestion communale. Ce contrôle, appelé tutelle administrative, est exercé par le Grand-Duc, le Ministre de l’Intérieur et, sous le contrôle du Gouvernement, par les commissaires de district. La tutelle est organisée par la loi communale qui définit différentes mesures de contrôle à l’égard des actes des autorités communales.

Au point de vue administratif, la commune forme une collectivité autonome, à base territoriale, possédant la personnalité juridique. Elle gère son patrimoine et ses intérêts par l'intermédiaire de représentants locaux, sous le contrôle du pouvoir central. Le pouvoir communal est exercé par le Conseil communal, sinon par le Collège des bourgmestre et échevins ou le bourgmestre seul.

 

Les résultats des élections du 20 octobre 2017 dans la commune de Putscheid.

Non
Non